Jules Michelet : l’homme histoire.

PETITIER Paule

& & &

 

Né en 1798 d’un père imprimeur pauvre, Jules Michelet, grâce à de brillantes études, se voue à l’enseignement. Rapidement, il devient professeur à l’École Normale puis au Collège de France où ses cours sont très suivis. À cette époque où l’enseignement de l’histoire est limité à l’étude de la chronologie, il amène une vision élargie qui prend en compte les différents domaines de la réalité sociale et donne sens au collectif. Il croise Victor Cousin, Edgar Quinet, Lamennais, Chateaubriand, Victor Hugo… Il affiche des positions libérales et anticléricales, rédige sans discontinuer l’« Histoire de France » où il exalte la notion de Nation. Veuf, il se remarie à la cinquantaine avec une jeune femme qui lui inspire sa théorie sur l’identité du désir et de la pensée créatrice. Il rédige alors des ouvrages naturalistes tout en continuant son oeuvre d’historien. Il voit la guerre de 70 puis la Commune avant de mourir en 1874.

 

Très complète, cette biographie restitue le bouillonnement intellectuel et politique de l’époque, pointe l’apport magistral de Michelet et nous le montre dans son intimité familiale. Un premier ouvrage réussi.