Juillet.

LABERGE Marie

Pour f√™ter l’anniversaire de Charlotte, Simon, son mari, organise une f√™te familiale dans leur maison de la campagne qu√©b√©coise. Simon est heureux et excit√© : il fait une journ√©e magnifique et Catherine sera bient√īt l√†. Depuis que cette jeune femme s’est mari√©e √† son fils David, Simon s’est mis √† penser √† elle, √† la d√©sirer. Catherine de son c√īt√© est tomb√©e sous le charme de son beau-p√®re, il est s√©duisant, beau, intelligent, au contraire de David, mou, lassant, insignifiant comme amant. Leur couple se d√©chire et l’attitude trop admirative de Simon pour sa belle-fille ne fait qu’accro√ģtre la frustration et l’agressivit√© de son fils. Charlotte, m√©decin comme son mari, avec lequel elle s’est affront√©e √† propos d’√©thique m√©dicale, avec sa curiosit√© malsaine et son attitude protectrice envers son fils ador√©, porte √† leur paroxysme ces jeux pervers de d√©sir, de jalousie et de passion. Des tournures qu√©b√©coises, une mise en place th√©√Ętrale des personnages sont au service de cette histoire d√©rangeante d’amour interdit. L’intrigue, aussi bien men√©e que celle de Florent (NB novembre 2003), conduit √† un final tragique.