Jimmy, l’apprenti croquemitaine

CIVIELLO Emmanuel

Jimmy √©volue toujours dans un monde aux fonds sombres, aux c√īt√©s d’Humphrey Dumbar, le croquemitaine grima√ßant (NB/LJA, juin 2008). Les couleurs directes renforcent l’atmosph√®re glauque mais onirique. Et Jimmy gagne un bel habit de croquemitaine, enfil√© sur son pyjama pour la c√©r√©monie d’intronisation o√Ļ si√®gent les vedettes du monde parall√®le – P√®re No√ęl, sorci√®re et autres gnomes aux oreilles pointues.

Devenu l’ami du croquemitaine, Jimmy a souhait√© embrasser la carri√®re. Il doit gravir une haute montagne pour rencontrer Argyl le V√©n√©rable qui lui fera affronter ses peurs. Dans le registre ¬ę m√™me pas mal ¬Ľ, le petit gar√ßon voit appara√ģtre sans broncher araign√©e, fant√īme, lion mais la peur de l’orphelin se r√©v√®le quand il est renvoy√© dans sa chambre d’enfant solitaire. Les monstres velus et gluants ne font pas beaucoup d’effet, ils servent √† apprivoiser la peur. [E]

R.F.