Je vais m’y mettre

OISEAU Florent

¬ę Un jour t‚Äôas √† peine plus de vingt ans, le lendemain, t‚Äôen as quarante ¬Ľ. Jugement port√© par Fred sur lui-m√™me qui r√©sume parfaitement √† quoi ressemble sa vie : succession de petits boulots, d‚Äôamours d√©√ßus, d‚Äôamiti√©s trompeuses. Il a plut√īt bon coeur, ne rechigne pas √† l‚Äôouvrage, poss√®de un vrai talent de vendeur, fraternise volontiers autour d‚Äôun verre (ou mieux de la bouteille enti√®re), devient prox√©n√®te par charit√©‚Ķ. Mais sa na√Įvet√© lui cause quelques ennuis. De Paris √† Malaga, il se laisse porter sans forcer le destin.¬†¬†¬†Florent Oiseau a vingt-cinq ans et, dans ce premier roman, il parle d‚Äôexp√©rience : la pr√©carit√©, la d√©brouille, le Paris populaire, il conna√ģt. Son personnage pr√©sente la gouaille et le cynisme amus√© du badaud √† qui on ne la fait pas. Le style est cru, le ton juste, √† la limite de la vulgarit√© mais saisissant de r√©alisme. Quoique rocambolesques et sans issue, ses aventures amusent et surprennent jusqu’√† la fin. On y trouve de la tendresse et une sorte d‚Äôhonn√™tet√© envers soi. Portrait d‚Äôune g√©n√©ration √©prise de libert√© et qui peine √† faire des choix. (M.-A.B. et V.M.)