In nomine dei (Sherlock Holmes society ; 3)

CORDURI√Č Sylvain, NESPOLINO Alessandro

Tandis que Watson est en mauvaise posture, Holmes rend visite √† Shelvey en prison. Ce psychoth√©rapeute lui confirme avoir manipul√© des patients pour tenter de l‚Äôassassiner. Il est transf√©r√© dans un autre √©tablissement, peupl√© de sociopathes, o√Ļ il est mis √† l‚Äô√©preuve et finit par r√©v√©ler ses relations avec ¬ę Le Concile ¬Ľ.¬† Cette secte use de proc√©d√©s violents pour d√©noncer la rupture consomm√©e par l‚Äô√Čglise d‚ÄôAngleterre avec celle de Rome. Pour les d√©masquer, Holmes va se jeter dans la gueule du loup.¬†Piment√© de nombreux rebondissements et peupl√© de h√©ros familiers du monde de Conan Doyle et de l‚Äôhistoire criminelle, le r√©cit se d√©roule dans une ville de Londres un peu mythique, remontant √† l‚Äô√©poque de la construction du m√©tro. Le dessin, affectionnant les plans serr√©s et les perspectives d√©cal√©es, soutient le suspense en offrant quelques belles planches o√Ļ flotte une angoisse que les teintes bistre contribuent √† engendrer. La derni√®re page pr√©sente un nouveau myst√®re. Il faudra attendre le volume suivant pour l‚Äô√©lucider. (P.P. et Br.A.)