Gros cornichon

MANCEAU √Čdouard

Tu ne me fais pas peur, gros cornichon ! Je te chatouille les cornes, sous les bras, sous les pieds, le bidon, les oreilles, le nez et les yeux puis le front ! Oh ! Adieu gros cornichon !

 

Un curieux bonhomme aux dents pointues, mi-√©pouvantail mi-totem indien aux couleurs vives, perd √† chacune des pages un morceau de son anatomie. Ces morceaux, au fil de la d√©coupe, reconstruisent en vis-√†-vis une autre image. La corne devient lune, bras et jambes une rang√©e d’arbres et le tout, une jolie maison dans la campagne o√Ļ nul ne craint le gros cornichon. Le graphisme, sur fond noir, est simple, g√©om√©trique et efficace. Seuls les grands yeux, billes noires dans des ronds blancs, transmettent un sentiment : col√®re et puissance puis la surprise, l’interrogation, et peut-√™tre la l√©g√®re angoisse de dispara√ģtre. Cet album interactif √† chatouiller est une grande r√©ussite. ¬†