Gris bleu

STAAKE Bob

√Ä New York, une √©cole o√Ļ se pressent les enfants¬†; parmi eux, un petit gar√ßon solitaire, identifiable √† sa m√®che sur le front. Sur le rebord de la fen√™tre, ce jour-l√†, un oiseau le suit √† la sortie de la classe et m√©tamorphose sa journ√©e¬†: un g√Ęteau partag√©, en fl√Ęnant dans les rues, le bateau √† voiles qui vogue sur le bassin, l‚Äôoiseau perch√© au sommet, le plaisir de musarder dans l‚Äôherbe¬† jusqu‚Äôau moment, quand le soir tombe, o√Ļ il faut rentrer et traverser la partie sombre du parc, celle des mauvaises rencontres.

C‚Äôest l‚Äôhistoire sans paroles d‚Äôune amiti√© √† la Pr√©vert, tendre et silencieuse¬†: les moments lumineux alternent avec les sc√®nes sombres, en un tempo √©quilibr√©¬†qui r√©serve pour le d√©nouement la note claire de ¬ę¬†l‚Äôenvol¬†¬Ľ de l‚Äôoiseau. Les demi-teintes exploitent la palette de la bichromie, sans aucune monotonie. La mise en pages opte pour un style BD : les lignes noires d‚Äôencadrement d√©coupent le sc√©nario en vignettes parfaitement lisibles¬†; leurs cadrages vari√©s dynamisent le r√©cit. Le personnage central, g√©om√©tris√© √† l‚Äôextr√™me, n‚Äôen est pas moins particuli√®rement expressif. Un album d√©licat, d√©di√© √† Audubon qui aimait, lui aussi, les oiseaux.