Glacé

MINIER Bernard

En dĂ©cembre, Ă  Saint-Martin-de-Comminges, dans les PyrĂ©nĂ©es, on dĂ©couvre la dĂ©pouille d’un cheval dĂ©capitĂ©, partiellement Ă©corchĂ©. Le propriĂ©taire du cheval exige une enquĂȘte, confiĂ©e Ă  Servaz, policier solitaire et dĂ©senchantĂ©. Le lieu du crime est proche d’un institut psychiatrique, clos comme un coffre-fort, qui hĂ©berge les plus dangereux criminels. On dĂ©couvre, prĂšs du cheval, l’ADN du pire pensionnaire ! Troublant, d’autant que les meurtres s’enchaĂźnent, avec toujours ces traces d’ADN
 Puis surgit du passĂ© une histoire de suicides en sĂ©rie d’adolescents. Tout s’accĂ©lĂšre


 

Un roman d’atmosphĂšre, vraiment glacĂ©, avec des personnages trĂšs fouillĂ©s, ambivalents, hantĂ©s par leur passĂ©. Le rythme est lent, le rĂ©cit souvent terrifiant, les lieux impressionnants, le mystĂšre trĂšs Ă©pais. Des retournements astucieux, des rĂ©vĂ©lations opportunes, un vĂ©ritable questionnement sur l’existence du mal
 Un bon premier roman !