Garance (Une bien belle nuance de rouge ; 1)

MAURICET

Garance est l‚Äôado type¬†: mal dans sa peau, fagot√©e en gothique, fascin√©e par la mort, sans chaleur avec sa psy et son p√®re, veuf, qui vit seul avec elle. Elle fait la connaissance d‚Äôun √™tre troublant, √©chevel√© au teint cadav√©rique, engonc√© dans un immense pardessus noir, qui parle aux statues du cimeti√®re voisin. Une amiti√© √©trange s‚Äôinstalle entre Garance et l‚Äôinconnu qu‚Äôelle d√©couvre peu √† peu ;¬† il ne sort que la nuit, d√©teste les miroirs, et est attir√© par le sang au moment o√Ļ Garance se blesse. Un vampire¬†?

Dans la veine actuelle,¬† si ¬ę tendance¬†¬Ľ, des oeuvres de vampires, Mauricet entre par la grande porte de la qualit√©.¬† C‚Äôest avec un art consomm√© du r√©cit qu‚Äôil fait na√ģtre cette relation entre une gamine en pleine recherche d’identit√© qu‚Äôil rend attachante, et cet √™tre venu d‚Äôailleurs √† la personnalit√© complexe. Il est presque touchant par sa m√©connaissance du monde des jeunes, par la d√©licatesse de ses sentiments et son souci de cacher sa vraie nature. L‚Äôauteur, gr√Ęce √† son dessin d‚Äôune grande pr√©cision campant des personnages r√©alistes autour de la jeune h√©ro√Įne, cr√©e un monde o√Ļ l‚Äôhumour ne manque pas, empli de po√©sie avec les phrases souvent sibyllines du roman Le Rouge et le Noir. Il sait donner envie de retrouver rapidement Garance.