Fred et Mathilde.

ROCHE Corinne

√Ä Malesaygues, une petite ville du Midi, tous se connaissent. L’arriv√©e d’un √©tranger suscite aussit√īt des interrogations ; les a-priori vont bon train et la rumeur se nourrit du petit couplet de chacun. On s’espionne, se critique, se jalouse. Clochemerle, tout le monde conna√ģt ! √Ä c√īt√© des bien-pensants ou des bienfaisants, et ce sont parfois les m√™mes, il y a les moutons noirs : emplis d’aigreur aussi bien pour eux-m√™mes que pour les autres. Parfois, certains individus comme Fred et Mathilde r√™vent d’autre chose, tentent la sinc√©rit√©, osent l’envie de vivre et d√©clenchent ‚Äď ce faisant ‚Äď une v√©ritable haine.

 

Une petite f√™te sur la plan√®te (NB octobre 2003) avait d√©voil√© un talent d’analyse ; nous retrouvons la m√™me finesse d’observation psychologique avec des personnages bien camp√©s. Humour, tendresse se m√™lent dans une satire aigre-douce, f√©roce parfois, d’une soci√©t√© ferm√©e sur elle-m√™me, aux apparences bien trompeuses. Chacun peut s’y retrouver.