Erwin Rommel

LEMAY Beno√ģt

Incontest√©es sont les qualit√©s de Rommel. Brillant manoeuvrier alliant t√©m√©rit√©, rapidit√© et intuition, celui qu’on surnomma le ¬ę renard du d√©sert ¬Ľ fut certainement un militaire exceptionnel. Homme simple, tr√®s ambitieux, enti√®rement tourn√© vers l’action, il avait un c√īt√© sombre moins connu. Il √©tait vaniteux, suffisant, peu sympathique, et surtout fascin√© par Hitler qu’il v√©n√©rait : tout d’une pi√®ce dans sa loyaut√©, il n’a jamais voulu voir la v√©rit√© criminelle du r√©gime.

¬†L’ouvrage bien document√© de Beno√ģt Lemay rend compte avec clart√© des diff√©rentes facettes de cet homme adul√© par les nazis, abhorr√© des Italiens, glorifi√© par les alli√©s, et r√©cup√©r√© par l’Allemagne d’apr√®s-guerre. Sa lecture est facile, souvent passionnante. La description excessivement d√©taill√©e des campagnes de Rommel – en France en 1940, en Tunisie de 1941 √† 1943, en Normandie en 1944 – est aid√©e par des cartes en fin d’ouvrage. L’auteur, qui ponctue son r√©cit d’extraits de la correspondance quasi quotidienne du Feldmarchal avec sa femme, humanise ce personnage complexe, qui a peut √™tre eu la chance de ne pas assister aux exactions de la Wehrmacht.