Du sang sur la toile

MIYABE Miyuki

L’agitation rĂšgne dans ce commissariat de Tokyo : deux meurtres ont Ă©tĂ© perpĂ©trĂ©s, les premiĂšres investigations montrent qu’ils sont liĂ©s. Ceux d’une jeune lycĂ©enne et d’un responsable d’entreprise, mari infidĂšle, pĂšre ratĂ© qui s’est inventĂ© une famille sur Internet. La police mĂšne une enquĂȘte minutieuse, remonte les pistes, explore les relations ambiguĂ«s entre les suspects, cherche Ă  distinguer le vrai du le faux, le rĂ©elle du virtuel… À la fin, le coupable est dĂ©couvert.

 

La Japonaise Miyabe Miyuki a dĂ©jĂ  publiĂ© de nombreux ouvrages Ă  succĂšs. Ici l’essentiel se dĂ©roule pour une grande part dans la salle d’interrogatoire, de chaque cĂŽtĂ© de la glace sans tain. Le lecteur devient spectateur, tĂ©moin de (trop) nombreux dialogues. Le dĂ©nouement, bien que peu crĂ©dible, est original. L’auteur peint aussi une sociĂ©tĂ© nippone – familles Ă  problĂšmes, adolescents Ă  portable, addicts Ă  Internet – qui, face aux difficultĂ©s Ă  communiquer et Ă  assumer la rĂ©alitĂ©, se replie dans l’imaginaire. Un polar ni sanglant, ni trĂ©pidant.