Donne-moi des ailes

VANIER Nicolas

Les parents de Thomas, quatorze ans, sont sĂ©parĂ©s. En cause, la passion trop absorbante de Christian, ornithologue, pour ses recherches sur les oiseaux migrateurs. L’ado est un Ă©lĂšve mĂ©diocre, obsĂ©dĂ© de jeux vidĂ©o et insolent. ExcĂ©dĂ©e sa mĂšre l’envoie en Camargue chez son pĂšre plongĂ© dans une expĂ©rience sur le parcours des oies naines, une espĂšce menacĂ©e. Le miracle se produit. DĂšs la naissance, une couvĂ©e adopte Thomas comme « parent rĂ©fĂ©rent », le rendant incontournable dans une expĂ©dition plus que hasardeuse, entreprise en ULM depuis la Scandinavie.   Si voler est une des plus vieux rĂȘves de l’humanitĂ©, Ă  sa façon, et avec un lyrisme irrĂ©sistible, l’écrivain cinĂ©aste Nicolas Vanier (Le Grand voyage 1, NB janvier 2012) le rĂ©alise. La mĂ©tamorphose du garçon est au centre de ce conte tout public : sa curiositĂ© devant l’incubateur, l’éclosion des oeufs, les soins mĂ©ticuleux que son pĂšre prodigue aux poussins modifie radicalement son attitude. La prĂ©cision scientifique du dressage des oisillons en vue de leur faire adopter l’engin volant rendent le rĂ©cit parfaitement crĂ©dible. Aussi suit-on sans sourciller les incidents qui Ă©maillent le transport des oiseaux en NorvĂšge, jusqu’à l’enthousiasmant bouquet d’invraisemblances que constitue la fuite de Thomas et de son escadrille ailĂ©e. (A.Lec. et M.W.)