Doggy bag (Saison 4)

DJIAN Philippe

Les inconditionnels du clan Sollens se mettront à la page des nouvelles turpitudes tragicomiques de ses membres dans cette quatrième saison de Doggy Bag (Saison ; 2) (N.B. mai 2006), aussi tourmentée que les précédentes. Marc, rongé par sa boulimie sexuelle, s’inscrit aux Sexoliques Anonymes, soutenu par Edith, son amour de jeunesse recouvré après vingt ans d’absence, harcelée par son ex-mari pour une facture dentaire. Victor, bien qu’amoindri par la vieillesse, tente illusoirement de reconquérir Irène, son ex-épouse, qui le hait de l’avoir abandonnée avec ses enfants des années auparavant. Sonia vit avec Joël, un paraplégique grossier et odieux, au grand dam de sa famille. À la fois petite-fille, fille et filleule, elle incarne une nouvelle mais invariablement chaotique génération du clan Sollens.

 

Philippe Djian met en scène des individus bousculés par leur passé, leurs états d’âmes et leur désir de vengeance. L’écriture brève, les bribes d’histoire des personnages, l’enchaînement des rebondissements apparentent Doggy Bag à un scénario de série télévisée. Un livre à l’allure d’un story-board pour le petit écran.