Deux qui s’aiment

SCHUBIGER J√ľrg, ERLBRUCH Wolf

L’amour est une explosion. Il est aussi tendre et doux. Comment se dire je t’ aime, oser s’embrasser ? Il rend fou de joie mais il arrive qu’on en ait marre. Il peut faire peur ou r√©chauffer le coeur. Ce qui est s√Ľr, c’est que le r√™ve de chacun est l’amour pour toujours.

Entre tendresse et humour, l’auteur, en dix-huit po√®mes savoureux, parle d’√©tats amoureux, de tentatives de s√©duction, de relations de couple. Deux qui s’aiment -peut-√™tre aussi l’auteur et l’illustrateur, tant leur couple fonctionne √† merveille. Dans la m√™me tendresse et le m√™me humour que les textes, Wolf Erlbruch imagine des paires improbables, animaux anthropomorphes ou pas, dans des postures th√©√Ętrales qui font le charme de l’image. L’escargot descend sur sa branche pour embrasser le museau de dame souris. Perch√© sur le dossier d’un canap√©, le chat tente une caresse… griffue sur l’oreille d’un chien profond√©ment assoupi. D’une fen√™tre √† l’autre d’un gratte-ciel, deux oies se font la bise. Tout est fait avec finesse et, l’air de rien, profondeur.