Des vents contraires

ADAM Olivier

Depuis la disparition de son √©pouse, Paul Anderen, le narrateur, s’occupe seul de ses deux jeunes enfants : tous trois sont fig√©s dans l’attente et le chagrin. Il d√©cide de repartir √† z√©ro en s’installant √† Saint-Malo, la ville de son enfance o√Ļ il pourra travailler dans l’auto-√©cole familiale. ¬†Dans ce roman rempli de tendresse, l’auteur de √Ä l’abri de rien (NB ao√Ľt-septembre 2007) dresse le portrait d’un homme d√©sesp√©r√©, d’un p√®re qui doit prot√©ger ses petits et affronter les difficult√©s au quotidien ; sur ce ¬ę chemin de deuil ¬Ľ, il est soutenu par sa famille et la solidarit√© de quelques √™tres, √©clop√©s de la vie comme lui. L’√©criture est simple, belle, famili√®re quand l’auteur d√©crit les couleurs de la mer et du ciel balay√©s par le vent, √©mouvante quand il campe les nouveaux amis de son h√©ros. Certes, le th√®me n’est pas nouveau, les poncifs ne manquent pas, mais on aime l’amour qui unit le p√®re et ses enfants.