Demain, demain. Nanterre bidonville de la folie

MAFFRE Laurent

Lorsque Soraya arrive en France, elle dĂ©couvre son domicile au 127 rue de la Garenne : une baraque en parpaings au milieu du bidonville de la Folie, Ă  Nanterre. Trois cent familles s’y entassent autour d’un seul point d’eau. La boue est omniprĂ©sente. Les « bleus » (les policiers ) font appliquer sans amĂ©nitĂ© des rĂšgles strictes : pas le droit de construire, ni mĂȘme de rĂ©parer. Pourtant la vie s’organise. Il faut lutter contre les fuites et garder la dignitĂ© de la famille. Éteindre les incendies, mais aussi faire la fĂȘte et surtout faire croire Ă  ceux qui sont restĂ©s au pays que l’on mĂšne une belle vie. Un trait incisif et aĂ©rĂ©, en noir et blanc, parfois enrichi de nuances de gris, donne beaucoup d’expression Ă  des personnages bien typĂ©s et les fait passer par toute une gamme de sentiments contrastĂ©s oĂč l’humour reste sauf malgrĂ© les vicissitudes. InspirĂ© de faits rĂ©els, le rĂ©cit est accompagnĂ© d’un reportage photographique de Monique Hervo qui a partagĂ© la vie des habitants de la Folie dans les annĂ©es 1960. Coproduit par Acte Sud et Arte, l’ouvrage donne lieu Ă  une fresque interactive Ă  voir sur le site de la chaĂźne.