De petits riens sans importance

ANNENKOV Iouri

D’un milieu √©clair√©, le jeune Nicolas Kokhlov assiste, depuis Saint-P√©tersbourg, aux d√©buts mouvement√©s du XXe si√®cle : guerre russo-japonaise, r√©volte de 1905, premi√®re guerre mondiale, R√©volution de f√©vrier puis d‚ÄôOctobre 1917, guerre civile‚Ķ Devenu peintre, il s‚Äôenthousiasme pour les id√©aux nouveaux, participe aux d√©bats, devient acteur des bouleversements esth√©tiques, rencontre d‚Äôinnombrables cr√©ateurs engag√©s. Mais les √©v√©nements se pr√©cipitent : mouvements des arm√©es, arrestations, ex√©cutions, famines, √©pid√©mies changent la donne.¬†¬†¬†¬†Publi√© en 1932, pendant l‚Äôexil en France du peintre Georges Annenkov (mort en 1974), ce livre partiellement autobiographique compose une mosa√Įque vivante et touffue des convulsions r√©volutionnaires que connut sa ville natale jusqu‚Äôen 1925. Avec lucidit√© et ironie, il relate le chaos, les travers humains, l‚Äô√©volution vers un √Čtat policier, les millions de morts. Ce texte est l‚Äô√©vocation h√©t√©roclite, d√©routante parce que brute, d‚Äôune √©poque de confusion et de d√©sarroi que sut rendre en son temps un artiste aux multiples talents. (S.La. et A.Lec.)