Conquistador.

LECLERCQ Yves, VAN LINTHOUT Georges

Bud Leroy, tr√®s vieux bluesman, avant d’entrer en sc√®ne pour un concert √† Paris, confie soudain √† un jeune guitariste blanc les √©pisodes marquants de sa vie et l’√©veil de sa vocation. Il se rappelle son enfance, son p√®re en prison, sa d√©couverte du blues dans une bo√ģte √† spectacles au milieu des marais du Mississipi. Il revit la rencontre avec sa compagne, son combat contre l’alcool, puis sa rencontre avec le grand Conquistador, celui qui savait faire chanter sa guitare de mani√®re si particuli√®re. Il √©voque le grand Robert Johnson et le pacte qu’il aurait pass√© avec le diable pour jouer aussi bien, et d’autres amis crois√©s en chemin, tous amoureux de cette musique triste et puissante, la plupart disparus, partis dans le corps de divers animaux‚Ķ Il les rejoindra pendant le concert.

Beaucoup de nostalgie dans cet album fait de lavis noirs et blancs, splendides et √©l√©gants, dans une mise en page a√©r√©e. Ce r√©cit √† apprivoiser lentement passionnera les fans du blues et les amoureux de guitare, il s√©duira aussi les moins initi√©s par le charme et l’humanit√© du r√©cit.