Chanson pour septembre

LORTHOLARY Isabelle

Ce 7 septembre 1975, Robert de Clerval, √©crivain quadrag√©naire, termine ses vacances ari√©geoises. Accompagn√© de Luce, six ans, sa fille cadette, il part acheter les croissants du petit d√©jeuner. Ils rencontrent la boulang√®re, la coiffeuse, puis Luce accompagne sa m√®re, Ir√®ne, √† la messe o√Ļ l‚Äôon retrouve, outre les grands-parents, la famille Desmoulins, avant de partager le barbecue dominical. Les m√®res √©voquent leurs souvenirs d‚Äôenfance alors que Robert, infid√®le, envisage de rompre la vie commune et que Diane, la soeur a√ģn√©e, adolescente, aimerait bien rejoindre son flirt !¬†Neuf heures, dix heures… jusqu‚Äô√† minuit : l‚Äôauteur (Des femmes de l’autre c√īt√©, NB juin 2011) d√©coupe la journ√©e de la famille en tranches de vie de longueur in√©gale. Par intervalles, elle y int√®gre le devenir de chaque personnage, jusqu‚Äôaux ann√©es quatre-vingt. Un d√©coupage original qui apporte de la vivacit√© √† ces r√©cits d’existences bien ordinaires. Les portraits de femmes, croqu√©s avec sensibilit√© et sensualit√©, frappent par leur accent de v√©rit√©. Malgr√© les digressions, le style reste fluide. Les commentaires, in petto, de la fillette et ses associations d‚Äôimages apportent de la fra√ģcheur √† l’ensemble. Une lecture facile.