C’est quand tu veux, Cupidon ! (Elza)

LÉVY Didier, MEURISSE Catherine

Elza est prête et elle le dit : « c’est quand tu veux, Cupidon ». Mais du plus haut des cieux, le sort lui est contraire. À quoi sert donc de connaître sa mythologie ! Personne à l’horizon : Elza n’attire que ceux qu’elle n’aime pas. Et ni sa copine Molly, plus délurée, du moins en paroles, ni sa mère, ni son père ne peuvent la rassurer. Son chien peut-être…

Dans cette compilation des trois albums déjà parus (Les garçons et moi, NB septembre 2009), les auteurs explorent le sentiment amoureux d’une préadolescente, ses attentes déçues et ses déboires certains. Sa vie quotidienne est croquée en saynètes piquantes où fantasmes érotiques  « gentils » et rencontres comiques alternent au fil des strips. De monologues moroses en dialogues impertinents, la petite Elza vit avec un enthousiasme sympathique son impatience d’être femme. Le dessin à la plume de Catherine Meurisse, en noir et blanc, esquisse le décor. L’héroïne est tout entière dans son pull marin rouge et blanc de gamine bien peu « sexy », caricaturée avec le sourire. Pas de cruauté dans cet album et sa galerie de portraits ; juste le plaisir de se moquer.