C’est moi le plus beau

RAMOS Mario

& & &  

 

Reprenant le sc√©nario de¬† C’est moi le plus fort (LJA, mars 2002), un loup bien nourri se prom√®ne dans la for√™t ; gonfl√© d’orgueil, il profite de la peur de ses interlocuteurs pour se faire confirmer sa beaut√©. Le Petit Chaperon Rouge, les Trois petits cochons, les Sept nains et m√™me Blanche-Neige s’ex√©cutent en tremblant, mais voil√† que le loup tombe sur le petit dragon. Profitant de l’absence de la m√®re du dragon, l’animal tente de prendre le dessus, mais le petit dragon carbonise sa belle toison d’une flamme puissante, agac√© d’avoir √©t√© de nouveau d√©rang√© dans son jeu de cache-cache avec l’oiseau.

Les enfants sourient d√©j√† de la pr√©tention illimit√©e du loup, et de ses commentaires, d√©sobligeants mais comiques, en r√©ponse √† des personnages de contes bien connus ; et ils jubilent lorsque le loup perd sa superbe. L’histoire √† l’illustration vigoureuse peut parfaitement se lire seule, mais elle est encore plus dr√īle quand l’image fait √©cho au texte dont elle donne une cl√©.