C’est ainsi que nous habitons le monde

SERRES Alain, NOVI Nathalie

Fran√ßois a appris √† aimer et dessiner les fleurs avec son oncle Dimitri, ainsi qu’√† les graver sur une plaque de m√©tal. Enthousiaste, il est passionn√© par la nature, et sait √©galement parler aux plantes et aux animaux, ce qui lui sera bien utile quand, avec ses cousines, il se fait attaquer par une bande de garnements hostiles √† leur passe-temps pacifique. Les trois enfants rapetissent afin de se cacher sous des champignons puis trouvent refuge dans un trou de mulot. Ils donneront une le√ßon √† leurs assaillants.¬†¬†L’album, dans une ambiance enfants mod√®les √† peine troubl√©e par une sorte de guerre des boutons, fait l’√©loge de la curiosit√©, de l’app√©tit de savoir et de comprendre. Il est aussi le pr√©texte √† faire la connaissance de Fran√ßois Pl√©e, botaniste du XIXe si√®cle, dont quelques planches ornent les pages, face aux illustrations de Nathalie Novi. Les reproductions, tr√®s belles, tout en sobri√©t√© et pr√©cision, contrastent avec les grandes peintures estivales aux couleurs denses de l’illustratrice. Mais l’histoire, peu convaincante et un brin d√©su√®te, est le point faible de ce bel album aux bonnes intentions √©ducatives et √©cologiques, qui propose √† la fin de se choisir une plante et un animal comme famille de nature. (M.D.)