Cauchemars. (Carême ; 2.)

BEC Christophe, MOTTURA Paolo

Passionn√©s d’histoires fantastiques, Aim√© Car√™me et Martinien Fid√®le ach√®vent en train leur voyage vers Lanmeurbourg. Aim√©, gravement malade, doit y suivre une cure ; Martinien d√©cide de l’accompagner. Gr√Ęce √† l’indemnit√© per√ßue de la Compagnie du Grand Tunnel (Car√™me, LJA d√©cembre 2004) les voil√† admis dans l’√©tablissement le plus hupp√© de la ville.

L’amiti√© s’approfondit, les caract√®res se pr√©cisent dans l’adversit√© face √† une administration tatillonne, √† la menace de la mort et √† la r√©alisation de leurs ambitions. R√™ves et cauchemars donnent de l’ampleur √† un sc√©nario o√Ļ le spiritisme introduit le fantastique, √† l’aise dans une ambiance fin XIXe si√®cle : train de luxe, thermes, ville o√Ļ se c√ītoient gratte-ciel et immeubles hausmaniens, monuments historiques r√©interpr√©t√©s. Les d√©cors baroques, les couleurs ocre, renforc√©es de rouge dans les √©pisodes dramatiques cr√©ent une ambiance envo√Ľtante. Toujours s√©duisant, mais plus ancr√© dans une culture litt√©raire type.