Brindille

COURGEON Rémi

Petite dernière d’une famille de garçons,  pas méchants mais aussi balourds que sportifs, Pavlina joue du piano et… accomplit toutes les tâches ménagères que ses frères lui délèguent manu militari. Pour s’imposer dans la fratrie, Brindille troque le piano pour des gants de boxe et gagne ! Mozart est-il définitivement banni de la maison ?

Rémi Courgeon veut-il défendre la cause des filles, dénoncer le sexisme ambiant ou simplement raconter l’histoire d’une fillette énergique qui ne se laisse pas intimider par ses aînés ? Cette victoire du pot de terre musicien contre les pots de fer de la famille et du ring, peut-être un peu trop belle, séduit ! Mais pourquoi est-elle située en Russie, dans un milieu populaire ? Le dessin alerte, expressif, graphique et original, utilise une palette restreinte et compose les plans avec soin : son parti pris de grossissement intéressant introduit dans cet album comme une note d’humour. À lire comme un conte ou comme l’histoire, positive, d’une affirmation.