bleu blanc brahms

ABBAS Youssef

En juillet 1998, Hakim et Yannick, amis ins√©parables, tuent le temps √† D., une ville de province, au pied de leur HLM. L√†, cohabitent des gens tr√®s diff√©rents, mais un certain Guy Lermot d√©tonne avec ses sonates de Brahms √©cout√©es √† longueur de journ√©e. Le 12 du mois, de 17h30 √† la fin du match, ces trois jeunes vont vivre la Coupe du Monde de football de mani√®re radicalement diff√©rente.¬†¬†Dans ce premier roman, avec les r√©cits et les points de vue successifs des trois personnages principaux, Youssef Abbas restitue la vie quotidienne dans cette banlieue provinciale o√Ļ vivent ensemble, en relative bonne intelligence, des Fran√ßais moyens, immigr√©s pour certains. Les halls d‚Äôimmeubles sont investis par une jeunesse souvent d√©soeuvr√©e. L‚Äô√©cole ne joue qu‚Äôimparfaitement le r√īle d‚Äôascenseur social. Ce soir-l√†, les deux camarades d√©couvrent dans un appartement de la bourgeoisie ce que signifie la fracture sociale, tandis que s‚Äôenfonce dans la solitude le m√©lomane, rong√© par le d√©classement et la difficult√© d‚Äôassumer son orientation sexuelle dans une soci√©t√© parfaitement intol√©rante. √Ä travers son regard distanci√© et souvent ironique, son style plein de gouaille, l‚Äôauteur souligne avec pertinence les frustrations des laiss√©s-pour-compte et fait revivre avec intensit√© un match d√©cisif. (A.K. et L.G.)