Batailles en Margeride.

PEYRAMAURE Michel

Auvergne, hiver 1944. Le narrateur est secr√©taire en chef d’une sous-pr√©fecture, Saint-Cl√©ment, situ√©e entre les monts du Cantal et les for√™ts de la Margeride. Il rencontre un soir, au caf√© du coin, une jeune femme qui se dit membre du service d’intervention alli√© ; elle en est √† son quatri√®me largage. Abandonnant, pour un temps, √©pouse et enfants, il la suit dans ses dangereuses d√©marches et vit une folle et br√®ve passion. De modeste fonctionnaire, il plonge dans la clandestinit√©, s’int√©grant √† des groupes non-conformistes, faisant le coup de feu et participant √† de multiples activit√©s secr√®tes : combats, parachutages et repr√©sailles se succ√®dent.

 

Si l’auteur situe une action dans des lieux qu’il conna√ģt bien et √©voque des faits r√©els, cela ne suffit pas √† soutenir l’attention du lecteur aussi d√©√ßu qu’√† la lecture d’Un ch√Ęteau rose en Corr√®ze (NB juillet 2003).