Au loup !

BATTUT Éric

Avant de partir faire les courses, Chien met en garde BĂ©lier, Brebis et Petit dernier contre le grand mĂ©chant loup. À peine est-il parti que ce dernier pointe son museau. Un gros caillou lancĂ© par BĂ©lier met la mĂ©chante bĂȘte au tapis. Aidez-moi ! crie-t-il. NaĂŻve et trop gentille, la petite famille se met en quatre pour soulager le faux blessĂ© qui n’a qu’une idĂ©e en tĂȘte : se rĂ©galer d’un bon ragoĂ»t de mouton


Le moins naĂŻf des trois, c’est Petit dernier qui, sur un air connu, trouve que ce loup a de bien grandes jambes, un bien gros ventre, une bien grande bouche et bien sĂ»r de bien grandes dents ! Jouant toujours sur des fonds de couleurs vives, Éric Battut s’amuse de la candeur qui confine Ă  la bĂȘtise de ces pauvres moutons, lesquels, sans le retour du chien, seraient passĂ©s Ă  la casserole !