Art & sport

MARTIN Nicolas

Trois points d‚Äôinterrogation ponctuent, dans cet album, la devise olympique¬†: ¬ę¬†Plus vite, plus haut, plus fort¬†¬Ľ.¬†L‚Äôintention de l‚Äôauteur est ainsi formul√©e. Place ensuite aux Sportifs, ceux de Malevitch, au repos, sans visage, p√©tris de discipline, mais √©clatants de couleurs¬†; ils introduisent les trois chapitres de ce parcours multisport o√Ļ se c√ītoient des oeuvres aussi diverses que Le Discobole antique et Le boxeur invent√© en 2002 par Sa√Įtch Huyt¬†!¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† La mise en page (en double page) cultive les raccourcis audacieux et le texte intelligent qui les accompagne aff√Ľte le regard et la r√©flexion critique¬†: les artistes glorifient le geste et le corps dont ils saisissent la beaut√©, celle des canotiers ( Caillebotte) ou des gymnastes ( Brassa√Į)¬†; ils d√©composent le mouvement, le fractionnent, tel Klee ou Delaunay¬†; mais ils d√©gonflent aussi, par l‚Äôhumour, la vanit√© et le narcissisme d‚Äôune activit√© qui exalte l‚Äôindividu dans sa d√©mesure et flirte avec la violence. L‚ÄôAthl√®te forain de Camille Bombois fait sourire, les boxeurs de George Bellows¬† beaucoup moins¬†! La libert√© de l‚Äôartiste se joue dans ce point de vue, les choix judicieux de Nicolas Martin l‚Äôexpriment avec force. Une r√©√©dition bienvenue.