Archaka

RIVOYRE Christine de

Ce livre est un récit « promenade » dans de nombreux domaines. L’auteure, après dix années de silence (Racontez-moi les flamboyants, NB mars 1995), a choisi de livrer des souvenirs sur ce que fut sa relation avec Alexandre Kalda alias Archaka, jeune écrivain de vingt ans son cadet mais qui aura eu une influence certaine sur son oeuvre. À trente-deux ans, il choisit de tout quitter et de s’installer dans l’Ashram de Sri Aurobindo, près de Pondichéry. Là, l’auteure viendra le rejoindre à maintes reprises pour des promenades intellectuelles et spirituelles dans le panthéon hindou, des voyages dans la campagne indienne. Une crise cardiaque en 1996 mettra fin à leur relation très particulière, la laissant incapable d’écrire. En citant des lettres reçues pendant toutes ces années, Christine de Rivoyre donne au lecteur une chance de saisir la personnalité étonnante de celui qui fut son mentor en littérature. Ce récit est à la fois un hommage à l’écrivain, au philosophe, au connaisseur de l’âme indienne, et un cri de souffrance pour celle qui est toujours là, au bord du rivage, mais désormais seule.