Anton et la feuille

K√ĖNNECKE Ole

& & & &

 

Anton a ramass√© un grand tas de feuilles mortes. Mais il en reste encore une, qu’il veut absolument attraper. Le vent s’en m√™le : la feuille passe devant Lukas sur la balan√ßoire, puis ce sont Greta et Nina qui la voient voltiger au-dessus du tas de sable. Tous courent apr√®s cette feuille r√©calcitrante qui se pose sur un arbre : rien √† faire pour la saisir. La coquine repart en sens inverse pour se poser sur le tas de feuilles. Les enfants y atterrissent aussi… et tout le travail est √† recommencer !

Quelques phrases entra√ģnantes invitent √† suivre la course √† la feuille morte, mise en images par l’auteur en camaieux d’ocres, de beiges, d’orang√©s sur de larges fonds blancs. Dans cette histoire-randonn√©e qui offre, comme dans un film burlesque, une cavalcade aller et retour dans le jardin public, les enfants sont bien vivants. Tout le monde s’entraide et tant pis si le r√©sultat n’est pas celui pr√©vu : ils se sont bien amus√©s.¬†