Adieu sans fin

HERMANN Wolfgang

Un homme dĂ©couvre un matin son fils de dix-sept ans mort dans son lit : son monde s’écroule. Fabius, conçu avec Anna alors qu’ils Ă©taient encore lycĂ©ens, vivait avec lui depuis un an, aprĂšs plus de quinze annĂ©es passĂ©es auprĂšs de sa mĂšre qui avait fui trĂšs tĂŽt le domicile conjugal. Évoquant le temps qui s’écoule aprĂšs le dĂ©cĂšs, le pĂšre revit son passĂ© : ses joies, ses erreurs, son amour, sa rupture, l’absence des ĂȘtres chers, jusqu’à la dĂ©couverte de son fils, paresseux sĂ©duisant. Il le retrouve au travers du souvenir de leurs balades, au contact de ses camarades, de sa petite amie, et grĂące Ă  un retour temporaire d’Anna. Il ouvre son coeur dans un style sensible et plein de poĂ©sie, disant sa tristesse, sa mĂ©lancolie mais aussi sa colĂšre et, au rythme des saisons, il s’interroge sur le sens de la vie qui s’Ă©coule, sur le pourquoi de la mort. Un au revoir oĂč scintille un espoir. (P.B. et M.F.)