Zone d’amour prioritaire

BADEA Alexandra

À Chypre, dans les années soixante-dix, sur fond de guerre turco-grecque, l’histoire de deux femmes se mêle et s’entremêle. L’une a quitté l’île à l’âge de deux ans, l’autre a dû fuir, adolescente, avec ses parents. L’une cherche son père qui les a abandonnées, l’autre son amant, celui qu’elle aimera jusqu’au bout. Histoire de deux quêtes tournant autour d’amours impossibles sur fond d’immigration et de non-intégration. Alexandra Badea, dramaturge et metteur en scène roumaine, a déjà écrit plusieurs pièces de théâtre en français. Voici son premier roman déjà adapté à la scène. Dans ce livre brouillon, elle évoque le désarroi de deux femmes placées devant les conséquences dramatiques d’une guerre fratricide : la partition de l’île. Les protagonistes souffrent dans leur chair et leur âme et s’aperçoivent qu’elles n’ont de place nulle part au monde. L’une et l’autre essaient de trouver une solution dans l’alcool et les rapports sexuels. L’écriture répétitive est lassante : des phrases comme des tirs de mitraillette, une logorrhée envahissante, un univers glauque. Dommage, le thème de l’immigration et des difficultés d’adaptation aurait pu être mieux développé.