Ze vais te manzer

DEROUEN Jean-Marc, FAŇł Laure du

Dans la for√™t profonde, un loup attend d√©sesp√©r√©ment une proie. Il a vraiment tr√®s tr√®s faim ! Arrive un lapin tout blanc : un d√©licieux repas ? Non, car cet idiot de loup se croit oblig√© de d√©clarer au lapin en z√©z√©yant qu’il s’appr√™te √† le manger. Plus malin, le lapin simule la piti√© pour le pauvre animal qui a un cheveu sur la langue et file chercher une pince √† √©piler. Arrivent alors un deuxi√®me lapin, puis un ours…

Sur le mode des randonn√©es, le texte joue sur le comique de r√©p√©tition et les d√©fauts de prononciation. Si la fin est un peu convenue, l’histoire fonctionne bien et m√©nage des surprises. Les illustrations font le reste, avec des d√©cors de for√™t magnifiques et des animaux particuli√®rement expressifs ; comme sur une sc√®ne de th√©√Ętre, ils entrent et sortent avec des trouvailles de postures et de mouvements. Tout en aplats, l’image est parfaitement lisible dans un graphisme tr√®s ma√ģtris√© et s√©duisant.