Y’a des hauts Y’a des bas

LAURENT Françoise, DUBOIS Bertrand

Ouvrir cet album longiligne c’est comme plonger dans une armoire de contes de fĂ©es, toujours garnie de vĂȘtements pour chaque circonstance de l’histoire. Il suffit de tomber Ă  la bonne page pour trouver chaussure Ă  son pied, vĂȘtement accordĂ© au bon moment, ou des habits de tous pays.

Papiers ou tissus dĂ©coupĂ©s, assemblage loufoque mais cohĂ©rent du cintre et de la balance hĂ©sitant entre deux tenues : l’illustration Ă  la fois figurative, surrĂ©aliste et trĂšs colorĂ©e accompagne avec humour des poĂšmes consacrĂ©s Ă  l’habit. La moufle Ă©garĂ©e envie le gant de toilette toujours seul, la lingerie potine sur les collants d’Isabelle et, ChloĂ© est reine mĂȘme en sabots ; ou, constat amusĂ©, il est possible de s’habiller en treize secondes. La rime, bon enfant, est parfois un peu faible mais facile Ă  mĂ©moriser. Comme souvent, les poĂšmes les plus courts sont les meilleurs.