Thomas

ARPIN Martine, DUBOIS Claude K.

Un petit gar√ßon serre fort la main de son papa, sur le chemin du cimeti√®re. Car c’est l√† que va dormir d√©sormais la maman de Thomas, dans un grand trou aussi profond que le vide b√©ant de son cŇďur. Maman aurait su comment combler ce trou, mais elle ne sera plus jamais √† ses c√īt√©s. Marcher, tel est son leitmotiv,‚Ķ

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je me connecte

S'inscrire | Mot de passe perdu ?

Pas encore de compte ?

Je m'abonne