Tchoum !

MORGAND Virginie

L’ours ferait bien un bouquet de fleurs, mais il √©ternue violemment … et perd ses oreilles, deux boules rondes qui atterrissent page suivante, et que le renard prend pour des myrtilles. Avant d’avoir pu y go√Ľter, il √©ternue √† son tour … et perd ses oreilles, qui s’en vont ressembler √† des carottes page suivante, o√Ļ le lapin gambade. La ronde se poursuit d’animal en animal, jusqu’√† ce que l’ours t√™te nue re√ßoive du paon de magnifiques plumes en guise de crini√®re. Mais est-ce vraiment fini?

 

Cette ronde farfelue et tr√®s ludique, au texte simple et bref, est port√©e par une illustration √† base de formes g√©om√©triques assembl√©es, fa√ßon gommettes ou tamgram. Les animaux ainsi r√©interpr√©t√©s sont compl√©t√©s de traits noirs pour signifier les pattes, les moustaches et les yeux, et leur donner vie et expression. Ils sont entour√©s d’une v√©g√©tation tout aussi simplifi√©e. Trait√©s avec des couleurs vives (lapin rose fuchsia, √©cureil jaune, ours bleu), tous se d√©tachent nettement sur le fond blanc, pour un r√©sultat aussi esth√©tique qu’amusant.