Sergio Leone

SIMSOLO No√ęl, PHILAN

Rome, janvier 1929. Alors que le cin√©ma est encore muet, un b√©b√© pousse ses premiers cris. Sergio Leone vient de na√ģtre dans une famille d‚Äôartistes. Son p√®re est un pionnier du cin√©ma italien, sa m√®re est une com√©dienne renomm√©e. Enfant, il connut une certaine g√™ne, son p√®re refusant de mettre son art au service des fascistes. Jeune homme, il commence comme figurant puis assistant de Vittorio De Sica. Puis viendra l‚Äôheure du p√©plum, des conqu√™tes de figurants ou de starlettes et du travail √©ph√©m√®re avec des metteurs en sc√®ne renomm√©s comme Orson Welles, Wise, Wyer, Pasolini‚ĶDevenu r√©alisateur il encha√ģne les films. Entre autres, il tourne :¬† Pour une poign√©e de dollars, Pour quelques dollars de plus,¬† Le bon la brute et le truand, trois films qui vont r√©volutionner le western et sauver l‚Äôindustrie cin√©matographique transalpine.¬†¬†¬†No√ęl Simsolo, sp√©cialiste du cin√©ma de Sergio Leone, raconte par le menu la vie de ce metteur en sc√®ne de g√©nie. Si on lui doit seulement sept films (presque tous des chefs-d‚Äôoeuvre), il collabore √† plus de quarante-cinq autres. Ce boulimique reconnu par ses pairs et appr√©ci√© du grand public a influenc√© durablement son art. Le dessin et la mise en pages de Philan sont un peu monotones. BD conseill√©e aux amateurs. (D.L. et A.D.)