Sauvés par la sieste : petits sommes et grandes victoires sur la dette de sommeil

FARAUT Brice, WEIS Cédric

Brice Faraut, membre d‚Äôune √©quipe de neuroscientifiques √† l‚ÄôH√ītel-Dieu, informe sur la n√©cessaire et bienfaisante utilit√© du sommeil gouvern√© par notre horloge biologique. Huit heures sont souhaitables chez les dormeurs moyens pour permettre une bonne r√©paration de l‚Äôorganisme, chaque phase de sommeil ‚Äď lent l√©ger, lent profond et paradoxal ‚Äď accomplissant une t√Ęche distincte. Mais la vie moderne ‚Äď transports, travail de nuit ou post√© ‚Äď entra√ģne une dette de sommeil tr√®s pr√©judiciable, particuli√®rement pour le syst√®me cardio-vasculaire. La sieste permet de r√©tablir un peu l‚Äô√©quilibre, mais elle a d‚Äôautres b√©n√©fices. Dormir trente minutes accro√ģt la vigilance, favorise les apprentissages et agit sur la m√©moire. Les siestes plus courtes ou plus longues sont √©galement √©tudi√©es. Les auteurs se r√©f√®rent abondamment aux exp√©rimentations de nombreuses √©quipes internationales pour d√©tailler les m√©canismes de mieux en mieux connus, notamment hormonaux, de cette remise √† niveau. La lecture de cet ouvrage scientifique doit √™tre attentive, mais m√©rite amplement cet effort. (E.G. et A.Le.)