Rue de la Fontaine-Bleue

MALAVAL Jean-Paul

Années 1950, à Brive. Rose, avec l’aide de son ancien groupe de résistants, crée un journal destiné à concurrencer celui qui sert la propagande du maire en place. Les fonds nécessaires proviennent du butin d’un hold-up commis à la Libération, à l’encontre d’un banquier collaborateur. Mais ses associés, machistes et arrivistes, évincent la jeune femme qui se lance alors dans une enquête sur le passé de son grand amour resté platonique, tué à la fin de la guerre.  

Ce énième roman de Jean-Paul Malaval (La Souveraine en son domaine, HdN novembre 2018) relate les années troubles de l’après-guerre : exécutions sommaires de soi-disant collaborateurs, montée en puissance de résistants de la dernière heure dans la vie politique et sociale, renversements de fortune. Les personnages masculins sont cyniques, manipulateurs, cupides et assoiffés d’honneurs. La jeune femme au caractère bien trempé, courageuse, réaliste et intelligente, reste curieusement fleur bleue dans sa vie sentimentale. Beaucoup de longueurs, de scènes répétitives et un dénouement inattendu, peu crédible.  (B.D. et M.S.-A.)