Renaissance ( New York ; 1. Uchronie[s])

CORBEYRAN, DEFALI Djillali

& &

 

Jonathan, vingt ans, se r√©veille de dix ans de coma √† l‚Äôh√īpital, sans famille mais dot√© d‚Äôun compte en banque fourni qui lui permet de s‚Äôattacher de (tr√®s) pr√®s son infirmi√®re m√©tis, Tia, pour le soigner. Lui revient sans cesse un r√™ve dans lequel il s‚Äôappelle Zack et est vendu par ses parents √† un homme noir ventripotent, et o√Ļ il a le don de divination. En se rendant √† New York o√Ļ il habitait, va t-il retrouver la trace du m√©decin qui l‚Äôavait plong√© dans le coma ? La CIA le piste. Quel est le secret de sa renaissance ?

Le pr√©sent tome est le premier de la troisi√®me trilogie de Uchronie[s], et para√ģt quasi simultan√©ment avec les premiers tomes des deux autres s√©ries (New Byzance¬†; 1 , LJA, Avril 2008 et New Harlem¬†; 1, LJA,Avril 2008), le dessin ayant √©t√© confi√© √† des cr√©ateurs diff√©rents. Mener trois histoires de front reli√©es entre elles est √©videmment un projet sc√©naristique ambitieux et complexe, encore faut-il √©veiller l‚Äôint√©r√™t. L‚Äôalbum y parvient √† peu pr√®s, par son graphisme r√©aliste lisible et la pr√©sence de m√™mes s√©quences des autres albums, avec toutefois des diff√©rences. Qui veut suivre doit imp√©rativement acheter les autres volumes, ce qui est bon pour l‚Äô√©diteur¬†! Pour le lecteur, le plus √©conomique est d‚Äėaller en biblioth√®que en esp√©rant que celle-ci, s√©duite, acquerra jusqu’au dixi√®me tome, cl√© de vo√Ľte explicative de tout l‚Äôensemble¬†!