Rappelez-moi votre nom.

BERTRAND Jacques A.

Se disant lui-m√™me ¬ę intermittent de la soci√©t√© du spectacle ¬Ľ, Jacques A. Bertrand a c√ītoy√© toutes sortes de gens dans les festivit√©s officielles. Il avoue que peu nombreuses sont les personnes qu’il souhaite vraiment rencontrer : quelques fant√īmes ¬ę int√®gres et souriants ¬Ľ g√©n√©ralement ignor√©s des m√©dias ; de rares √™tres irradiant la lumi√®re d’une myst√©rieuse foi. Il brocarde les jargons √† la mode, surtout ¬ę l’√©puisante pr√©occupation de se montrer ¬Ľ des c√©l√©brit√©s politiques, litt√©raires, du show-business, leur muflerie, leurs mesquines vengeances quand leur amour-propre est bless√©. Observateur distanci√© mais perspicace, l’auteur prend plaisir √† d√©cocher quelques piques ironiques, √©l√©gamment tourn√©es, aux plus renomm√©s : Jack Lang avec ¬ę sa minicour de petits marquis ¬Ľ voletant autour de lui ; Jean d’Ormesson ¬ę faisant la cour √† deux jeunes femmes sous le charme ¬Ľ…

 

Hormis quelques chroniques trop insignifiantes pour retenir l’attention, certains textes laissent deviner une r√©elle tendresse, g√©n√©ralement voil√©e de pudeur ; d’autres content avec humour et talent des anecdotes inattendues. Bref ce petit livre charme un moment en pr√©f√©rant la l√©g√®ret√© √† la r√©flexion comme le sugg√©raient d√©j√† les ouvrages r√©cents de Jacques A. Bertrand (Derniers camps de base avant les sommets, NB juillet 2002).