Quand il fait nuit

MIYAKOSHI Akiko

Quand il fait nuit et qu’il rentre à la maison dans les bras de sa maman, bientôt rejoint sur le chemin du retour par son papa, le petit lapin, les yeux attirés par les fenêtres éclairées, s’interroge : « Que font-ils ? ». Il poursuit son investigation une fois dans son lit, les yeux fermés, attentif à un paysage sonore que son imagination d’enfant peuple d’images rassurantes…  La tombée de la nuit est un moment mystérieux vite peuplé de menaces par l’inquiétude enfantine. Cet album en est l’antidote : il propose une promenade nocturne qui dédramatise les rues vides, les rideaux qui tombent aux devantures des magasins et, fuyant l’obscurité, s’ouvre sur la vie des carrés lumineux des fenêtres pour un tour d’horizon d’activités au ralenti, apaisantes, rassurantes. Le sommeil venu, au rêve de prendre le relais. Les images, crayonnées de gris et de noir, n’éludent pas la question de l’ombre mais lui ôtent sa charge d’angoisse, page après page, grâce à la lumière jaune paille de l’éclairage et à la douceur bistre des gros plans intérieurs. (C.B.)