On dirait que …

DORL√ČANS Marie

On dirait que ¬ę¬†on serait¬†¬Ľ‚Ķ au pays de l‚Äôimagination et des phrases cl√©s enfantines qui ouvrent la porte sur l‚Äôailleurs. L√† o√Ļ les noeuds papillon ont de grandes ailes d√©ploy√©es, o√Ļ les colliers ressemblent √† des trains, les bougies √† des volcans, les ampoules √©lectriques √† des montgolfi√®res et les fleurs dans leur vase √† un feu d‚Äôartifice‚Ķ Dans ce pays-l√†, un dessinateur est forc√©ment un peu magicien¬†!

En doubles pages alternent un texte très court et descriptif à gauche, et son interprétation en images sur la page de droite. L’artiste a donné libre cours à une inspiration teintée de surréalisme pour donner sens à ces échappées imaginaires. En hachures grisées minutieuses, les éléments du décor servent de support à la mise en valeur des détails centraux qui eux, prennent tout leur relief dans un nuancier de couleurs très travaillé. Un album à contempler, pour laisser dès 5 ans son esprit vagabonder aux frontières du réel.