Okimdam. L’oiseau auquel il manquait une case

COLLET Géraldine, LISSE Jessica

Un oiseau d√©gingand√© cherche √† entrer, √† entrer o√Ļ, exactement ? Dans une case, celle des animaux. Mais il est refoul√© dans la case des oiseaux. D’une belle couleur rouge, il se voit indiquer la case des oiseaux color√©s et parmi les m√Ęles ! Nouvelle inspection et stup√©faction, il a une patte plus courte que l’autre et il chante mal ! Le voil√† condamn√© √† rejoindre le groupe des animaux inclassables. Par chance, une rupture de stock leur √©vite d’√™tre enferm√©s. Plus de case, vive la libert√© !

 

La soci√©t√© cherche √† modeler des √™tres conformes, performants, portant √©tiquettes. Quelle place pour ceux qui sont un peu diff√©rents, marginaux ou artistes, m√™me quand ils t√©moignent d’une intention sinc√®re de s’int√©grer ? Les propos cat√©goriques et agressifs sont renforc√©s par les visages s√©v√®res et les v√™tements aust√®res des employ√©s qui trient. √Ä l’inverse, les animaux et en particulier les oiseaux sont color√©s et cocasses. L’humour na√ģt de ce contraste et aussi de la succession des renvois de cases en cases jusqu’√† l’explosion de joie de l’envol final. Le texte bref est efficace et les illustrations d√©licatement ironiques.