Mon grand ami

BATTUT √Čric

La timidit√© maladive de Monsieur Tim le rend incapable de soutenir ou m√™me d’engager conversation avec les autres. Il est seul, jusqu’au jour o√Ļ il se bat avec Monsieur Puce qui voulait lui piquer le nez. Ils deviennent amis. Voyant l’agilit√© de Monsieur Puce, Monsieur Tim l’entra√ģne pour un grand num√©ro. Mais devant les spectateurs, Monsieur Puce est t√©tanis√© et Monsieur Tim fait le spectacle √† sa place.Conclusion : l’amiti√© donne confiance en soi. Sur la page blanche, Monsieur Tim, lugubre et tout de noir v√™tu, tra√ģne sa triste figure. Jusqu’√† la naissance de son amiti√© avec Monsieur Puce qui le transforme : ses yeux brillent, sa bouche s’arrondit en un grand sourire. On se passerait presque du texte ! L’alentour des fleurs aux couleurs acidul√©es, des arbres verdoyants, des spectateurs endimanch√©s, l’envol du parapluie, les bonds de la puce dynamisent une illustration ludique et gaie.