Moi, Stevenson : L’aventure de ma vie

REN√Č Jean

Deux ans apr√®s la mort de Robert Louis Stevenson, son beau-fils Lloyd d√©couvre, au fond d’une malle abandonn√©e dans le grenier, un gros cahier. C’√©tait le journal de RLS. De sant√© fragile, comme sa m√®re, l’air humide d’Edimbourg ne lui convient pas. De fr√©quentes bronchites l’obligent √† rester √† la maison √† lire ou √©couter les histoires, sa nurse. Plus tard il voyage en Europe, assouvit sa soif d’aventures, vagabonde dans les C√©vennes. En France il fait connaissance √† vingt-six ans, dans une auberge de la for√™t de Fontainebleau, de Fanny. Plus √Ęg√©e que lui, elle est mari√©e et m√®re de famille. Ils devront attendre son divorce. Apr√®s la parution et le succ√®s de L’√ģle au tr√©sor puis du Dr Jekill et Mr Hyde, ils embarquent pour une croisi√®re dans les mers du sud et s’installent d√©finitivement √† Vailima.

 

Sous la forme d’un cahier de souvenirs, cette int√©ressante et courte biographie de Robert Louis Stevenson est facile √† lire. On fait connaissance avec un po√®te dilettante, tr√®s pr√©occup√© de sa sant√© fragile, sa bougeotte qui le pousse √† d√©couvrir le monde, l’influence des voyages sur ses √©crits et surtout le r√īle important de son √©pouse, ancre solide dans le r√©el. √Ä recommander aux adultes prescripteurs, ou en compl√©ment d’une lecture suivie d’un roman.