Mauvaises nouvelles de la chair

ROUANET Marie

Le verbe vigoureux, sensuel, cocasse et po√©tique de Marie Rouanet (Luxueuse aust√©rit√©, NB octobre 2006) √©vite le pi√®ge de l‚Äôennui si souvent li√© aux plaidoyers acad√©miques militants. De naissance en √©levage, de gavage en abattage, elle raconte les conditions de la pitoyable vie des poules, canards, moutons, vaches, cochons, truites, saumons destin√©s √† nos assiettes. Des chiffres rigoureux d‚Äôexp√©rimentateur confirm√©, des mots choisis, crus et tendres de conteur fabriquent un style inimitable. Tr√®s efficace. On embo√ģte le pas, galvanis√© par cet air de marche subtilement engag√©. Touch√© par ces finales nostalgiques. Hallucin√© par les spectacles rencontr√©s. On traverse des hangars o√Ļ un jour chiche et artificiel troue l‚Äôobscurit√© entretenue. L√†, tout n‚Äôest que promiscuit√© confin√©e, mobilit√© contenue, √©jaculats impos√©s, s√©lectionn√©s, programm√©s, fractionn√©s pour des ins√©minations optimales. La connaissance humaine rationalise, organise, √©conomise, tra√ßabilise. Rentabilise. Sans √©cologisme simpliste, l‚Äôauteure se demande si c‚Äôest le bon calcul pour p√©renniser la qualit√© du vivant.