Matin rouge.

DELSOL Chantal

Andr√©as, fils de Nikos, Grec r√©fugi√© et fondateur du PC √©gyptien, endosse les espoirs de son p√®re : le communisme doit √©radiquer la mis√®re du monde. Fort de ses convictions, mais fragile de par sa jeunesse et ses origines ais√©es, il part apr√®s la deuxi√®me guerre mondiale pour soutenir la r√©volution en Gr√®ce. Son affectation en Tch√©coslovaquie est √©prouvante. Andr√©as est otage du PC qui a arrach√© des enfants grecs √† leur famille. Charg√© de les endoctriner dans des camps mis√©rables pour en faire de bons communistes, il se r√©volte peu √† peu. C’est la descente aux enfers. Il survit courageusement √† des √©preuves √©pouvantables et parvient p√©niblement √† reconstruire sa vie gr√Ęce √† quelques rencontres qui l’aideront √† retrouver libert√© et confiance en l’avenir.

Matin rouge de Chantal Delsol, ¬ę¬†philosophe du politique¬†¬Ľ, auteur de deux romans, est un r√©cit passionnant retra√ßant une histoire v√©cue, excessivement dur pour la mystification du stalinisme. C’est aussi un formidable t√©moignage sur les espoirs des h√©ritiers d’une id√©ologie confisqu√©e. Les hommes y paraissent dans ce qu’ils ont de pire et de meilleur.