Marie et les choses de la vie

MORTIER Tine, VERMEIRE Kaatje

Même joie de vivre, même gourmandise. Marie et sa grand-mère partagent jeux et promenades, gâteaux autour de la table. Un jour, le ciel s’assombrit : victime d’un AVC, Mamie végète désormais dans une maison spécialisée. Une première réaction violente passée, Marie décide de créer de la vie dans un univers aseptisé et ordonné, privé de communication humaine. Mamie a les yeux dans le vague, peu importe ! Elle a besoin de couleurs autour d’elle et surtout, elle a le droit d’apprendre la mort de son mari, le grand-père de Marie.

La vieillesse, la maladie qui coupe le contact avec la réalité, la mort : rien n’est éludé. Mais la cruauté des faits est embellie par les illustrations qui suggèrent les émotions avec finesse et sensibilité via une technique très maîtrisée, un jeu de contraste du noir et de la couleur, du mouvement et de l’immobilité. La tendresse des relations, le courage d’une petite-fille qui se bat pour maintenir le respect de l’être humain quand les adultes semblent avoir déjà fait leur deuil sont les valeurs dominantes d’un superbe album qui émeut autant qu’il porte à réfléchir. Et le rôle actif de la fillette évacue l’angoisse que pourrait générer l’histoire.